PERSPECTIVES

Capacité annuelle d’intervention de l’ICAP

Le fonctionnement de l’ICAP est équilibré. Sa capacité annuelle d’intervention (230 millions CFP en moyenne) dépend :

  • Rémunération de la trésorerie
  • Des intérêts sur les ACC
  • Des sorties du portefeuille
  • Des revenus annexes


Le plan stratégique de l’ICAP prévoit 3 objectifs :

  1. ​Poursuivre l’activité première de capital investissement
  2. Faire plus en élargissant le champ d’activité de l’ICAP
  3. Faire mieux en renforçant les mesures d’accompagnement


Un pas vers la diversification :
Dans un souci de limiter les risques sectoriels, l’ ICAP cherche à diversifier ses interventions. Entre 2001 et 2011, l’évolution de la structure du portefeuille ,en terme d’interventions par secteur d’activité…

Perspectives d’avenir : Diversification
En l’espace de 10 ans,le poids cumulé des 4 secteurs « tourisme/mine/aquaculture/pêche » passe de 72,2% à 56,3%.
​Ainsi, même si ces secteurs d’activité restent prépondérants dans le portefeuille de l’ICAP, on constate une amorce de diversification des activités (+15,9% pour les autres secteurs), notamment dans le BTP et les transports.

​Cette tendance devrait évoluer favorablement avec le développement attendu des activités de sous-traitance et induites liées aux 2 projets industriels de la Province Sud (Vale Inco) et de la Province Nord (Koniambo Nickel SAS) en cours de réalisation. On attend ainsi un développement des prestations de service dans le futur.
Mesures d’accompagnement

Pour prendre la mesure de la réalité du terrain concernant le métier exercé par l’ICAP, il faut être conscient que lorsqu’un promoteur sollicite l’ICAP pour l’aider à réaliser son projet, on se trouve souvent lors du premier contact plus devant une idée qu’un projet !

De l’idée au projet d’une part, et de sa réalisation à son suivi d’autre part, il existe un long parcours dont il est prudent de valider les différentes étapes. Il est donc essentiel de prendre en considération le fait que le succés du dispositif financier de l’ICAP repose pour beaucoup sur la fiabilité de son dispositif d’accompagnement.

Aprés 27 ans d’activité, l’ICAP a acquis un certain savoir-faire dans l’accompagnement des entreprises.

​Son expérience du terrain et des hommes, la diversité de ses interventions dans les différents secteurs d’activité de l’économie Calédonienne et ses relations permanentes avec des professionnels d’horizons divers (opérateurs techniques, comptables, financiers, juristes etc …) lui ont permis de jouer un rôle actif dans l’appui aux sociétés dans lesquelles il détient des participations. c’est d’ailleurs dans ce domaine que l’ICAP place l’essentiel de ses ambitions pour l’avenir.